LE CEPAGE

Le chenin blanc est cultivé depuis le IXe siècle en Anjou, à l’Abbaye de Glanfeuil, sur la rive gauche de la Loire. En 1445, il émigra à quelques lieues en amont, chez le seigneur de Chenonceaux et son beau-frère, l’abbé de Cormery, à Mont-Chenin (d’où son nom), au sud de la région de Touraine où le Vouvray et le Montlouis sont produits aujourd’hui. Il porte de nombreux autres noms dont pineau de la Loire et, parfois, pineau d’Anjou, sont les plus courants.

Voir pièce jointe en PDF